Je me suis inscrit à un nouveau site internet qui permet d’avoir accès à un service de presse simplement, c’est vraiment très exaltant pour moi, car dans ma démarche pour être écrivain, c’est quelque chose qui me manquait. De plus ça risque d’augmenter sur internet ma visibilité et de faire connaitre un peu plus mes ouvrages. Pour l’instant, c’est tout bon, il est évident que je risque aussi d’avoir de mauvaises critiques/chroniques, mais ça fait parti aussi du métier, penser que tout le monde aime ce que l’on fait est puéril.

Pour l’instant, j’ai eus deux services de presse sur « Voyage au pays de l’envie » avec deux notes 16 et 17 sur 20, j’attend avec anxiètés les premieres mauvaises notes. Ça m’a quand même renvoyé à un souvenir, en seconde, je me donnais à fond pour une rédaction et je n’avais que douze…